MosaikHub Magazine

Poster un message

En réponse à :

Youri Latortue plaide pour un autre type de haut état-major pour les FAd’H

jeudi 15 mars 2018 par Charles Sterlin

National -
Dans un communiqué publié mardi, le ministre de la Défense a annoncé la décision du chef de l’État de nommer six anciens officiers de l’ancien FAd’H en vue de compléter le haut état-major. « Si on veut remobiliser l’armée, il faut le faire correctement », pense Youri Latortue. Pour cet ancien officier des FAd’H, c’est au lieutenant-général Jodel Lesage qu’il reviendrait de nommer le haut-état major, s’il était ratifié par le Parlement. « Le président est certes le chef de l’armée mais il ne la commande pas en personne », a fait remarquer Youri Latortue qui admet que le chef de l’État ainsi que le Premier ministre auraient pu le faire dans la mesure où Jovenel Moïse avait annoncé la formation d’un « haut état-major intérimaire ». Il regrette que la note confirmant la nomination des six membres du haut état-major a été signée du ministre de la Défense.
Youri Latortue dénonce aussi le choix des membres du haut état-major qui sont issus majoritairement d’une même promotion. « On ne peut pas vouloir rétablir l’armée sur la base d’un petit clan alors qu’il y avait des problèmes », pense le sénateur de la République. Le haut état-major devrait refléter, selon lui, les différentes tendances de l’armée. « Le haut état-major doit être intergénérationnel et interpromotionnel », exige l’ancien officier, soulignant que si les règlements généraux des forces armées étaient respectés, la plupart de ces six anciens hauts cadres des FAd’H n’auraient pas dû être choisis. « À partir de cinquante-cinq, on ne peut pas être nommé à un poste de l’armée si on n’y était pas bien avant », soutient-il.

Mais, puisqu’il s’agit d’une « situation spéciale », Youri Latortue, qui souhaiterait compter des femmes parmi ceux qui vont décider pour la nouvelle armée, insiste beaucoup plus sur la nécessité de mettre sur pied un haut état- major qui reflète une « tendance intergénérationnelle et interpromotionnelle l’armée dont nous avons besoin ». « Une armée de métier qui va s’atteler déjà à ses tâches de développement tout en assurant la protection du territoire », précise le sénateur de l’Artibonite.

Selon la note du ministre de la Défense, l’ancien général de brigade Sadrac Saintil a été nommé chef d’état-major général, l’ancien colonel Jonas Jean, inspecteur général, l’ex-colonel Jean-Robert Gabriel, assistant chef d’état-major G1/G3, l’ancien colonel Derby Guerrier, assistant chef d’état-major G2/G4, le colonel Joseph Jacques Thomas, secrétaire de l’état-major général et le colonel Fontane Beaubien, membre de l’état-major personnel du commandant en chef.

Danio Darius
Auteur


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie