MosaikHub Magazine
Crise politique

La proposition de sortie de crise du RDNP ne prévoit pas le départ de Jovenel Moïse National -

mercredi 21 novembre 2018 par Charles Sterlin

Le Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP) est la seule organisation politique à avoir fait une proposition de sortie de crise qui ne prévoit pas la démission du président de la République. Pour éviter une guerre civile dans le pays, le secrétaire général de ce parti demande au pouvoir en place de mettre sous scellé les biens de toutes personnes dénoncées par la clameur publique impliquées dans l’utilisation du fonds PetroCaribe ; geler leur compte en banque ; prendre des mesures d’interdictions de départ contre eux…
Ce n’est ni le PHTK, le parti au pouvoir, ni aucun des partis membres du gouvernement encore moins des parlementaires proches du pouvoir en place qui ont levé le petit doigt en faveur du président Jovenel Moïse, visiblement en chute libre. A un moment où toutes les activités sont paralysées depuis quatre jours à Port-au-Prince et dans la plupart des villes de provinces et que les appels à la démission du chef de l’Etat émanent de toute part, le RDNP propose autres choses. 13 propositions pour, selon Eric Jean Baptiste, éviter une guerre civile dans le pays.
1- Poze sele sou byen tout moun endistenkteman ke klamè piblik site non yo nan lajan PetroCaribe.
2- Jele kont labank yo
3-Mete entèdisyon depa kont yo.
4-Mande konkou entèpol ak lòt enstans entènasyional pou ede Ayiti retrase e rekipere lajan ki lòt bò dlo yo.
5- Fè evaliasyon ak fim endepandan tout travay kite kòmanse yo, pou leta kab egzije konpayi ki responsab fin fè rès travay lajan ki nan men yo wan . Lanse san pèdi tan, san demagoji pwosè ekitab sou lajan PetroCaribe a
6-Redwui o maksimòm tren lavi leta, pran mezi pou peyi ya, pandan yon tan sispann enpote sa ki pa esansyèl pou nou viv.
7- Laji asyèt fiskal, konbat tout bon vre kontreband - kriminalize evazyon fiskal
8-Kreye travay a wot entansite men dèv, pou soulaje mizè pèp la ki pa gen manje nan asyèt li, ni lajan nan pòch li. Travay a wot entansite men dèv pa vle di rara, men pito al fè mi sèk nan ravinn, al konstwui wout an beton, peyi ya gen sab, siman ak dlo, elatriye
9-Chita pale san zamitay osnon esklizyion ak tout kò òganize nan sosyete ya poun deside sou ki fòm leta nou vle.
10- Mete an plas pwogram sosyal konvèsyon pou bandi ki vle depoze zam yo, sak pa vle pou leta mete yo nan pozisyon pou yo pa nwui moun ak sosyete ya
11- Lanse pwogram kore pwodiksyon nasyonal, aprann peyi ya nesesite poun konsome pwodui lakay
12- Mete kanpe sou pye pwogram planin familyal poun frenen endistri moun nap ponpe san kontwòl pandan nou pap pwodui richès.
13-Fe lwa, pou yon fwa pa mwa, etidyan ekolye anplwaye leta ak patriyòt bòn volonte bay Ayiti peyi nou, yon jou travay kominotè.
Parallèlement, le RDNP n’a pas été tendre envers le pouvoir Tèt kale dans sa proposition. Il a critiqué l’ancien président Michel Martelly qui, au lieu d’envoyer des signaux clairs sur la lutte contre la corruption a préféré organisé deux carnavals par année. Dans cette proposition de sortie de crise signée par Eric Jean Baptiste, secrétaire général du RDNP, l’exigence de reddition de comptes sur l’utilisation du fonds PetroCaribe est juste. Toutefois a-t-il déploré, pour protéger leurs arrières et celles de leurs acolytes, des politiciens traditionnels « reconvertissent le mouvement du réveil citoyen en ôte toi que je m’y mette… »
« Ti moun paka al pran pen lenstriksyon, yo fose lekòl femen pandan pitit pa yo lekòl lòt bò dlo . Ti machann, chofè kamionèt , ouvriyè ouvriyèz kap trimen, kap viv o jou le jou pakab al travay. Gwo komès, labank, ponp gazolin, administrasyon letaa tout paralize. Kout zam ap chante tribò babò. Chak katye ak chef gang esponsorize pal kap kòmandel. Ayiti ap trepase », a dénoncé Eric Jean Baptiste.
Le RDNP croit qu’il n’est pas trop tard pour refuser la guerre civile. C’est pourquoi, ce parti politique a fait les propositions de sortie de crise susmentionnées.

Robenson Geffrard
Auteur


forum

Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie