MosaikHub Magazine

Nous sommes loin des passeports livrés en cinq jours

jeudi 13 septembre 2018 par Charles Sterlin

Depuis un certain temps, l’État a oublié de passer les commandes de livrets. La Direction de l’Immigration et de l’Emigration (DIE) du ministère de l’Intérieur n’est pas en mesure de livrer des passeports à tous les demandeurs qui y affluent. Chaque nouvelle livraison de livrets est insuffisante pour satisfaire les applications en souffrance.

National -

9 500 gourdes, si les droits de timbre n’ont pas encore été payés : c’est la somme exigée par certaines agences à ceux qui veulent avoir un passeport et qui détiennent toutes leurs pièces. Et il ne sera pas livré avant un mois. Mais pour un passeport d’urgence, alors là commencent les enchères. Il peut coûter jusqu’à 15 000 gourdes. Les passeports se livrent au compte-goutte. Certaines agences et des employés en profitent. Nous sommes encore loin des 5 jours pour avoir son passeport après la promesse faite par le président Jovenel Moïse depuis son entrée en fonction.
Dans la grande salle d’attente de la Direction de l’Immigration et de l’Emigration, ceux qui travaillent pour le compte des agences arrivent avec des chemises remplies de dossiers pour vérifier si le passeport est au niveau de l’impression ou la qualification. Ils repartent, leurs mains pleines de passeports. Questionnés sur les difficultés que rencontre la DIE dans la production de passeports, certains affirment qu’ils sont épargnés grâce à leur connaissance de la boîte. Un autre homme plus bavard, sans gêne, soutient qu’il faut arroser la bonne personne pour que le dossier ne traîne pas. Ainsi, le client en fait les frais suivant les exigences de ce dernier pour une date de livraison.

Ces agences sont considérées comme des privilégiées. En dépit du fait que le directeur général ait insisté sur le fait que les « passeports ne sont émis que pour les cas d’extrême urgence ou humanitaires » pour éviter toute rupture de stock. Joseph Cianciulli a confié au Nouvelliste qu’il attendait un nouvel arrivage de 100 000 livrets à la mi-août. Apparemment ces livrets tant attendus n’ont pas été livrés. Mais un responsable au service de livraison du bureau central nous a confirmé qu’un lot de livrets est arrivé la semaine dernière mais pas assez pour desservir tout le monde. Alors, ils ont encore fait des choix. Le choix des agences parait être le plus évident, selon lui.
Au poste de livraison, il n’y a pas la grande foule non plus car les passeports ne sont pas disponibles. Les demandes de passeport en souffrance risquent de s’agrandir entre-temps. On ne nous a pas communiqué les chiffres exacts pour cette année. En 2017, ces demandes étaient estimées à 120 000. On risque de voir ressurgir une durée de livraison assez longue et de longues files d’attente.

Ricardo Lambert
Auteur


forum

Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie