MosaikHub Magazine

Jovenel Moïse compte sur Taïwan pour la production de 800 mégawatts afin d’électrifier Haïti

samedi 2 juin 2018 par Charles Sterlin

Taïwan, c’est environ 45 000 mégawatts disponibles alors qu’en Haïti le black-out règne en maitre avec 200 mégawatts. Pour Jovenel Moïse, il est inconcevable que l’écart en énergie entre les deux pays soit si criant.

National -

En visite à Taïwan depuis la semaine dernière, le chef de l’État a soumis aux techniciens taïwanais son projet de 800 mégawatts pour électrifier le pays.
« Au moment où je vous parle, Haïti a besoin de 800 mégawatts. Pour un territoire presque similaire au vôtre. Vous êtes 36 000 kilomètres carrés, nous sommes 27 700 kilomètres carrés, vous êtes 23 millions de personnes, nous sommes 12 millions de personnes. Quand nous faisons le ratio entre le besoin énergétique d’Haïti et celui de Taïwan, il n’y a pas de comparaison », a indiqué Jovenel Moïse intervenant devant des responsables et des techniciens de la Taïwan Power, la compagnie nationale d’électricité.
« Aujourd’hui, Haïti est à un carrefour où le besoin en électricité se fait sentir. Il est inconcevable que sur chaque 100 Haïtiens, moins de 30 ont accès à l’électricité », se plaint le chef de l’État haïtien.
Le projet d’électrification d’Haïti se fera sur trois étapes : la zone de l’aire métropolitaine, la construction d’un réseau national et l’interconnexion des réseaux.
Pour les techniciens taïwanais, ce projet est réalisable. Les techniciens de la Taïwan Power Compagny, qui étaient au pays l’année dernière pour évaluer le réseau électrique haïtien, retourneront au pays la semaine prochaine dans le cadre du projet d’électrification d’Haïti initié par le président Jovenel Moïse
Outre sa rencontre avec la présidente du Taïwan Tsai Ing-wen, le président haïtien a visité des entreprises publiques taïwanaises, la Taïwan Power, la compagnie nationale d’électricité, la centrale électrique de Mingtan, à Nantou.
Selon le site Internet, taiwaninfo.nat.gov.tw, Jovenel Moïse a renouvelé le soutien de son pays à la participation significative de Taïwan aux travaux d’organisations internationales telles que l’Organisation mondiale, l’Organisation de l’aviation civile internationale, entre autres.
Les deux chefs d’État sont en outre parvenus à un consensus concernant l’établissement de nouveaux partenariats et de nouvelles alliances. Un groupe de travail de haut niveau sera formé et proposera, dans 60 jours, de nouveaux termes de collaboration en faveur du développement de l’économie et des infrastructures en Haïti, ainsi que des moyens d’attirer davantage d’investissements taïwanais dans le pays, a rapporté taiwaninfo.nat.gov.tw.
Jovenel Moïse est accompagné d’une délégation de 30 personnes, parmi lesquelles figurent son épouse, Martine Moïse, le président du Sénat, Joseph Lambert, le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau, le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue, son chef de cabinet, Wilson Laleau, et plusieurs conseillers.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie