MosaikHub Magazine

« Un gouvernement responsable cherche la paix », dixit Jean-Henry Céant

lundi 19 novembre 2018 par Charles Sterlin

" Ce n’est pas la première fois qu’un président de la République manque à ce rendez-vous", a rétorqué le Premier ministre Jean-Henry Céant en vue de dédramatiser le fait que le président Jovenel Moïse et le gouvernement qu’il dirige ne se sont pas rendus au Cap-Haïtien pour la commémoration de la bataille de Vertières, le 18 novembre 2018.
"

National -

Tout le monde s’attend à un affrontement entre deux camps. Ce n’est pas le rôle d’un gouvernement. Des dirigeants responsables cherchent la paix", a soutenu le Premier ministre, pour qui, c’est au moyen de la stratégie qu’on peut consolider cette paix. La stratégie, dit-il, c’est la protection des citoyens. Et, celle de ne pas répondre aux provocations, a poursuivi M. Céant.
" Nous irons à Vertières n’importe quand. Le gouvernement a été à Vertières", a assuré le PM qui profite pour rappeler qu’un gouvernement responsable doit évaluer les situations et prendre les mesures idéales pour le bien-être du peuple haïtien.
Céant félicite le comportement de la PNH
En marge de sa visite au Centre de renseignement opérationnel de la Police nationale d’Haïti, le chef du gouvernement s’est donné un satisfecit par rapport au comportement adopté par les agents de l’ordre durant cette journée de manifestation à travers le pays pour exiger que la lumière soit faite sur l’utilisation des fonds PetroCaribe.
" Nous avons sillonné les rues et nous avons constaté l’ambiance dans laquelle se déroule la manifestation grâce à l’accompagnement et l’encadrement des différentes unités de la Police nationale d’Haïti", s’est réjouit le chef de la Primature, qui profite pour féliciter les dispositifs déployés par les agents de l’ordre pour sécuriser les manifestants et contenir les violences.
" Avec très peu, on fait autant. La PNH fait un travail formidable avec le partenariat des agents de la MINUJUSTH", s’est enorgueilli le Premier ministre. De l’avis du chef du gouvernement, les actes de vandalisme et les violences ne font que ternir l’image d’un pays qui attend les investissements étrangers et les touristes.
" Il est temps de comprendre que la violence ne nous mènera nulle part. Manifester est un droit. Manifester sans l’usage de la violence est la règle", soutient le chef du gouvernement.

Michelson Césaire
Auteur


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie