MosaikHub Magazine
Mexique

Coupe du monde des amputés : Haïti, deux matches, deux victoires

mardi 30 octobre 2018 par Charles Sterlin

Dans un match très disputé, la sélection nationale haïtienne de football des amputés a pris lundi soir le dessus sur l’Ukraine en l’emportant 2 à 1, après avoir battu l’Espagne samedi 2-0. Tout s’est joué en première mi-temps avec des réalisations de John Spinoza, qui a marqué le but de l’égalisation, et de Richard El Principe Redondo scellant ainsi la victoire de son équipe. Si Haïti fait un carton plein dans son groupe, les Ukrainiens, après cette deuxième défaite d’affilée, sont tout proches de l’élimination.

National -

Pour la deuxième sortie du groupe D, la pression était énorme. Au coup d’envoi, deux équipes en situations totalement différentes se présentaient sur la pelouse d’Haïti, après avoir empoché la veille ses trois premiers points, voulait maintenir la cadence et filer ainsi tout droit en huitième de finale. L’Ukraine était en quête de ses premiers points pour éviter de se faire sortir prématurément de la compétition.
Alignant les même joueurs que le précédent match face à l’Espagne (on ne change pas une équipe qui gagne), le sélectionneur Jean-Marc Antoine a tôt fait de prévenir ses poulains de ne pas s’attendre à ce que le match soit facile. Si Haïti a démarré la rencontre pied au plancher, c’est pourtant l’Ukraine qui trouve en premier le chemin des filets. Cependant, les amputés haïtiens n’ont pas laissé beaucoup de temps à leurs homologues européens de savourer leur but d’écart.
D’un superbe rush, John Spinoza a transpercé toute la défense ukrainienne pour offrir à son pays l’égalisation dans la foulée. Après ce début de match sur les chapeaux de roues, Haïti a continué à assiéger le camp des Ukrainiens tandis que ces derniers se jetaient sur chaque ballon comme des affamés. Le deuxième but haïtien, signé Richard El Principe Redondo, arriva après un tir repoussé par la transversale et un autre par le montant droit. Haïti a donc repris l’avantage, et le score, 2 à 1 à la pause, ne bougera plus malgré une deuxième mi-temps aussi intense que la première.
Buteur à deux reprises lors des deux premiers matchs d’Haïti, Richard El Principe Redondo a admis que la partie était très physique et l’ardeur de vaincre de ses coéquipiers a fini par l’emporter sur l’engagement des Ukrainiens. Toutefois, le buteur a affirmé qu’il n’était pas encore satisfait du niveau de l’équipe qui, selon lui, a baissé. Il promet donc de faire meilleure figure lors du troisième match face à l’Angola. « Nous allons faire la différence pour ravir la première place du groupe à l’Angola », a déclaré Redondo.
Dans l’autre match du groupe, Angola a battu l’Espagne 1 but à 0 et conserve la première place à différence de buts car tombeur de l’Ukraine dimanche soir par 4 buts à 0. Au coup de sifflet final, John Spinoza estime que son équipe, très technique, est tout à fait capable de faire la différence face à l’Angola dans cette bataille pour la tête du classement du groupe D. Haïti et Angola s’affrontent mardi à 9 heures pm (heure haïtienne) tandis qu’Ukraine et Espagne se rencontreront un peu plus tôt dans l’après-midi (5h, heure haïtienne) dans le duel des mal classés du groupe D.
Afin d’assurer sa qualification au second tour, l’équipe haïtienne avait d’abord gagné dimanche son premier match assez facilement face à l’Espagne par 2 buts à 0. Redondo El Principe Richard a scoré en première période et John Spinoza a doublé la mise pour Haïti au retour des vestiaires d’un superbe tir enroulé, suscitant les applaudissements nourris des spectateurs qui bravaien dame pluie.
En face, l’Espagne a été trop timorée pour espérer un autre résultat que cette défaite somme toute logique au vu de ce qu’ont montré les joueurs espagnols pour cette première rencontre du groupe D. En dépit de cette victoire sans bavure, le capitaine de la sélection nationale, Guyard Merjuste, s’est montré peu enthousiaste, estimant que ses attaquants auraient pu soigner leurs statistiques. Il se dit confiant dans le fait que l’équipe va continuer à s’améliorer à mesure que les matchs vont s’enchaîner.
Si la sélection nationale haïtienne a mis du temps pour faire le break, elle a montré tout au long de la partie d’une durée de 50 minutes (25 minutes chaque mi-temps) une grande maîtrise du jeu, solide derrière et opérant par des contres rapides.
L’expulsion du dossard 6 espagnol pour un deuxième carton jaune écopé à quelques minutes du coup de sifflet final a définitivement facilité la tâche à l’équipe haïtienne.
Mardi, l’Angola, vice-championne de la dernière édition en 2014, sera sans aucun doute un adversaire un peu plus coriace que l’Espagne. Pas de quoi effrayer le sélectionneur d’Haïti, Jean Marc Thénord Antoine, qui est resté au stade après la victoire haïtienne pour superviser le match Angola-Ukraine afin de mieux connaître ses prochains adversaires.
La Coupe du monde de football des amputés a ses propres règles, et pour le premier tour, les rencontres de 50 minutes au lieu de 90 se jouent sans aucun délai de récupération. Les joueurs haïtiens, après leur victoire de ce dimanche, retrouveront le terrain de jeu ce lundi pour affronter l’Angola.
Patrick Saint-Pré, envoyé spécial à San Juan de los Lagos, Mexique

Patrick Saint-Pré
Auteur


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie