MosaikHub Magazine
Migration

L’Argentine rend obligatoire le visa aux touristes haïtiens

dimanche 19 août 2018 par Charles Sterlin

Le gouvernement argentin vient d’emboîter le pas aux autorités chiliennes en exigeant, à partir de ce mois d’août, le visa touristique aux Haïtiens voyageant en qualité de touristes dans le pays du Cône Sud.

National -

Les Haïtiens souhaitant visiter l’Argentine en tant que touristes pour un séjour n’excédant pas trois mois doivent désormais obtenir préalablement un visa touristique auprès de la Section consulaire de l’ambassade de la République d’Argentine en Haïti. Cette décision de la Direction nationale des migrations d’établir le visa touristique pour les citoyens haïtiens est en vigueur dès le début de ce mois d’août.
« La Section consulaire de l’ambassade de la République d’Argentine en Haïti informe le public en géneral qu’au cours du mois d’août 2018 les exigences réglementaires pour l’extention du visa de tourisme seront appliquables. À partir de cette date, les citoyens haïtiens ayant un passeport régulier et souhaitant entrer en Argentine doivent solliciter un visa, qui sera valable pour une période de quatre-vingt-dix jours », a souligné un avis émanant de ladite ambassade, publié dans les colonnes du journal Le Nouvelliste le lundi 6 et le mardi 7 août 2018.
Contactée à ce propos par la rédaction, la Direction nationale des migrations nous a répondu dans un courriel que l’inspecteur de contrôle de l’immigration peut demander aux touristes haïtiens de disposer des documents justificatifs suivants au moment d’entrer sur le territoire argentin : documents de voyage valides, réservation d’hôtel ou lettre d’hébergement, montant suffisant pour un séjour ne dépassant pas 90 jours ou carte de crédit internationale.
Par « touriste », la Direction nationale des migrations entend l’étranger qui entre dans le pays à des fins de repos et de loisirs, avec une période de séjour autorisée pouvant aller jusqu’à trois mois, pouvant être prolongée pour une autre période similaire.
Cette décision d’établir un visa touristique pour les Haïtiens intervient environ 7 mois après que l’ambassadeur d’Argentine, Pedro Cornelo Von Eyken, lors d’une visite au journal Le Nouvelliste le mercredi 17 janvier 2018, avait déclaré que « les Haïtiens n’ont pas besoin de visa pour visiter l’Argentine comme touristes. Il suffit d’obtenir, en cas de besoin, un permis de séjour de trois mois ». Le diplomate argentin, accrédité en Haïti depuis novembre 2017, en a profité pour communiquer qu’environ 60 000 Haïtiens vivent en Argentine et la majorité d’entre eux sont des étudiants.
« Il y a une importante augmentation du nombre des étudiants haïtiens en Argentine ces derniers temps. Ils sont autorisés à travailler et jouissent des mêmes droits que les Argentins », avait alors indiqué l’ambassadeur Pedro Cornelo Von Eyken expliquant que la Direction nationale de la migration a approuvé, en date du premier mars 2017, un programme de régularisation migratoire pour les citoyens haïtiens vivant sur le territoire d’Argentine. La résidence a été accordée à ces derniers pour des raisons humanitaires.
Un visa de réunification familiale pour les Haïtiens souhaitant se rendre au Chili
Parallèlement, un communiqué de presse émanant du consulat du Chili à Port-au-Prince, en date du 14 août 2018, informe que le gouvernement du Chili a établi, à partir du 2 juillet 2018, un visa de réunification familiale pour les citoyens haïtiens qui souhaiteraient se rendre au Chili.
« Ce visa pourra être demandé par l’épouse ou l’époux d’une personne de nationalité haïtienne ayant sa résidence temporaire ou définitive au Chili ou bien par son partenaire civil (Accord d’union civile chilien), ses enfants mineurs ou ses enfants qui étudient jusqu’à l’âge de 24 ans », précise la note invitant le public à contacter, pour plus d’informations sur les exigences du visa, le Centre de réception des demandes de visas pour le Chili, représenté par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui s’occupe des informations, de la gestion et de la réception des documents.
Par ailleurs, le Département chilien de l’Emigration et de l’Immigration a indiqué que les ressortissants haïtiens, avec un total de 49 828 personnes enregistrées, se classent en première position parmi les 264 257 étrangers inscrits au processus de régularisation extraordinaire initié en avril dernier par le gouvernement de Sebastian Piñera.

Patrick Saint-Pré
Auteur


forum

Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie