MosaikHub Magazine

Stormy Daniels doit 20 millions de dollars à Trump (avocat)

samedi 17 mars 2018 par Charles Sterlin

Michael Cohen, l’avocat personnel de Donald Trump, se réserve le droit de demander 20 millions de dollars à la star du porno Stormy Daniels au motif qu’elle aurait enfreint 20 fois l’accord de confidentialité qu’elle a passé avec lui, selon des documents juridiques.

Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, souhaite faire invalider cet accord de confidentialité signé quelques jours avant l’élection de novembre 2016 pour qu’elle garde le silence sur une relation extraconjugale qu’elle prétend avoir eue avec le milliardaire républicain.
Les avocats de Michael Cohen demandent un million de dollars pour "chacune des violations" de l’accord, selon des documents déposés vendredi au tribunal fédéral de Los Angeles et obtenus par l’AFP. Michael Cohen souhaite également que la star du porno arrête de faire de la publicité à l’affaire.
"Le fait qu’un président en exercice demande plus de 20 millions de dollars en ’dommages et intérêts’ bidons contre un citoyen privé, qui essaie seulement de dire au public ce qui s’est vraiment passé, est incroyable. Nous ne laisserons pas tomber et ne nous laisserons pas intimider", a réagi sur Twitter l’avocat de Stephanie Clifford, Michael Avenatti, qualifiant "d’intimidation" les propos des avocats de Michael Cohen.
Michael Avenatti avait par ailleurs affirmé vendredi sur MSNBC et CNN que sa cliente avait fait l’objet de menaces sur son intégrité physique, sans plus de détails.
La Maison-Blanche "condamne quiconque menace un individu, mais je ne suis pas au courant" de ces allégations, a commenté la porte-parole Sarah Sanders.
Un tribunal de Los Angeles doit examiner le 12 juillet le recours de Stormy Daniels visant à invalider l’accord de confidentialité. Les avocats de Donald Trump ont également demandé vendredi un changement de juridiction pour que l’affaire soit jugée par un tribunal fédéral et non californien.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie