MosaikHub Magazine

Incendie au Marché en fer : le gouvernement fournit ses premières assistances financières et alimentaires

vendredi 23 février 2018 par Charles Sterlin

La commission interministérielle chargée d’assister les commerçants et les commerçantes victimes de l’incendie au Marché en fer, a débuté avec la distribution de l’aide ce jeudi.

National -

Plus d’une cinquantaine de victimes, dont des femmes pour la plupart, ont reçu, ce jeudi, une aide financière, assortie d’une aide alimentaire. La séance de distribution a été effectuée au local de la Primature. Selon la ministre des Affaires sociales et du Travail, Stéphanie Auguste, ce premier geste cible 200 commerçants qui figurent sur une liste partielle de victimes dressée par la commission. « Plusieurs commerçants nous ont fourni des listes, en plus de la liste soumise par la Digicel. A travers ces documents, nous avons choisi 200 victimes de manière symbolique. Nous savons très bien qu’il n’y a pas que 200 victimes. Nos équipes travaillent encore sur le terrain afin de les identifier toutes, ce qui nous permettra d’atteindre tous les concernés », a-t-elle précisé. L’ONA et la CAS ont permis à la commission d’assister les victimes.
Selon le directeur de la Caisse d’assistance sociale (CAS), Woodly Simon, chaque bénéficiaire reçoit un chèque de 20 000 gourdes de l’ONA et un kit alimentaire évalué à 10 000 gourdes de la CAS. Le directeur de la CAS souligne que l’allocation fournie aux victimes s’étendra sur plusieurs mois, ce en attendant la fin de la phase conjoncturelle et le début de la phase structurelle de l’assistance. La phase structurelle, comme l’avait annoncé Pierre Marie Du Mény, consistera à des octrois de crédit aux victimes. Le ministre du Commerce a assuré aux victimes que le gouvernement entendait les accompagner dans la mesure du possible.
S’exprimant au nom de tous les bénéficiaires, Béatrice Joseph s’est montrée très reconnaissante de l’aide du gouvernement. Elle a salué le travail de tous les ministres de la commission interministérielle, du président de la République et de son épouse ainsi que du Premier ministre qui ont volé au secours des victimes. Pour sa part, Marie Michelle Célestin demande aux autorités gouvernementales et municipales d’aménager, de concert avec la Digicel, un espace pouvant accueillir les marchands, en attendant la reconstruction. « Je ne veux pas consommer ces 20 000 gourdes. Je veux les utiliser pour redémarrer mon commerce. Ce montant doit fructifier avant 1 an. Je dois trouver un espace à cet effet », a fait savoir celle qui vendait des bijoux au Marché en fer avant l’incendie du 13 fevrier.

Jean Daniel Sénat
Auteur


forum

Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie