MosaikHub Magazine

La guerre secrète de Moscou pour influer sur la présidentielle américaine

lundi 19 février 2018 par Charles Sterlin

ENQUÊTE - L’acte d’accusation de la justice américaine contre treize individus et trois sociétés russes détaille les méthodes employées pour influencer le vote en faveur de Trump. Cette guerre de l’ombre a-t-elle influencé le résultat ?

De notre correspondant à Washington
Derrière la mise en examen d’une poignée de conspirateurs russes en lien avec le Kremlin, c’est l’histoire secrète de la présidentielle américaine que révèle l’acte d’accusation établi vendredi par le procureur spécial Robert Mueller. Une histoire d’espionnage et de contre-espionnage, de fraude politique, administrative, financière et cybernétique, de manipulation de l’opinion et de fake news (« fausses nouvelles ») lancées comme des missiles guidés dans « une guerre de l’information contre les États-Unis ».
Treize citoyens russes et trois entreprises sont accusés de « conspiration » et de multiples fraudes leur ayant permis de « s’immiscer dans le système politique et électoral américain ». Leur « objectif stratégique », selon le rapport du procureur entériné par le grand jury, était de « semer la discorde » et d’« influencer l’élection présidentielle de 2016 ». Outre un complot contre l’État, les moyens illégaux mis en œuvre vont de l’obtention irrégulière de visas à l’ouverture de comptes bancaires sous de faux noms, au vol et à l’usurpation d’identité ainsi qu’à la fabrication de faux papiers. Dans ce document juridique, les victimes demandant réparation ne sont pas les électeurs américains : c’est la Commission électorale fédérale, le département de la Justice et le département d’État.

Sur 37 pages, l’acte d’accusation énumère des preuves matérielles censées permettre la ...


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie