MosaikHub Magazine

Michaëlle Jean aux obsèques de René Préval

lundi 13 mars 2017 par Sterlin Charles

Depuis sa prise de fonction au poste de secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie en janvier 2015, c’est la première fois que Michaëlle Jean effectue une visite officielle en Haïti. Durant son séjour, elle assistera ce samedi 11 mars 2017 aux funérailles nationales de l’ex-président René Préval, décédé le vendredi 3 mars 2017 à Laboule, dans les hauteurs de Pétion-Ville.

National -
Touchée par le départ inattendu de l’ancien président René Préval, la secrétaire générale de l’OIF, Michaëlle Jean, a jugé important de venir rendre un dernier hommage à cette figure emblématique de la politique haïtienne de ces trente dernières années dont les obsèques seront chantées ce samedi 11 mars 2017 au kiosque Occide Jeanty (Champs de Mars).

Quelques heures après la nouvelle de la mort du président René Préval, Michaëlle Jean, qui était en visite officielle et de travail au Burkina Faso, avait déclaré que le décès du président René Préval l’attristait profondément. « J’ai bien connu l’homme d’État. Nos relations étaient des plus franches, dans une mutuelle estime, en tout temps et en toutes circonstances. J’avais sa confiance et son écoute. Je retiens son esprit généreux et attentif, son attachement réel à Haïti, son souci de voir le pays progresser sur une trajectoire de développement humain, économique durable, responsable et inclusif, son souhait de voir l’État de droit se consolider, le dialogue national s’enraciner, la stabilité grandir et la misère régresser. Je ne manquerai pas de dire combien René Préval était aussi un fervent de la Francophonie », a confié Michaëlle Jean, soulignant que le bilan de celui-ci était positif à la fin de 2009, avec un bond de croissance louable, qui a été qualifié d’historique. Cependant, le rêve s’est brutalement effondré, sous la violence meurtrière du séisme dévastateur du 12 janvier 2010.

Figure incontournable de la transition démocratique haïtienne, le président Préval, selon Michaëlle Jean, s’est distingué par sa capacité à engager le dialogue. « On l’aura vu, au cours de ses deux mandats, discuter avec les syndicats, avec les parlementaires, aller à la rencontre de la jeunesse pour pacifier des quartiers, engager des programmes de coopération qui ont su porter leurs fruits », indique la secrétaire générale de l’OIF, soulignant que ce dernier, avec le concours de la communauté internationale, a su mobilisé tous les moyens possibles pour la tenue des élections dans le contexte éprouvant de l’après-séisme de 2010. Le verdict des urnes a été respecté et c’est avec dignité qu’il a passé l’écharpe présidentielle au président Michel Martelly en mai 2011.

Plus loin, Michaëlle Jean a soutenu que l’ancien président René Préval a œuvré sans relâche pour engager la dynamique d’un dialogue politique inclusif qui a su prendre forme dans la résolution de la récente crise et qui a perduré par l’action du président de la transition Jocelerme Privert.

« René Préval passe à l’histoire comme le premier président sortant à ne pas être forcé à l’exil et qui a su, dans sa conduite du pouvoir, incarner la fonction présidentielle avec un sens important de la responsabilité et renforcer les bases de l’État de droit. Pour tout cela, il mérite notre respect. J’en profite pour présenter mes sincères sympathies à son épouse, ses enfants, ses proches et ses fidèles compagnons de route », a indiqué la secrétaire générale, qui, durant son séjour à Port-au-Prince, s’entretiendra avec le président Jovenel Moïse, qui a pris ses fonctions le 7 février dernier.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory